Histoires : Apprenant qu'elle a le cancer, cette femme conçoit des faux-cils pour les patients qui les perdent après la chimiothérapie
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Apprenant qu'elle a le cancer, cette femme conçoit des faux-cils pour les patients qui les perdent après la chimiothérapie

Après avoir abandonné un de ses rêves en raison de la maladie, elle a redonné un sens à sa vie.

Publié le par Trop Cute dans Histoires
Partager sur Facebook
3 3 Partages

Codilia Gapare était sous le choc en 2014 lorsqu'elle a su qu'elle avait un cancer. Après avoir noté l'apparition d'une masse sur sa poitrine, elle a reçu un diagnostic de cancer du sein. 

Aujourd'hui âgée de 41 ans, la femme qui réside à Cheshire, en Angleterre, se rappelle de son combat. Elle avait utilisé la beauté comme forme de thérapie et avait noté un problème criant chez les personnes qui devaient subir des traitements de chimiothérapie: la perte de leurs cils.

En entrevue à la chaîne BBC, elle a déclaré:

J'ai trouvé des perruques pour cacher ma calvitie, mais je n'ai rien trouvé qui puisse cacher le fait que je n'avais pas de cils.

En effet, les faux cils habituels ne parviennent pas à coller aux paupières des personnes qui ont fait de la chimiothérapie puisque normalement, les faux cils adhèrent mieux aux vrais cils. Par ailleurs, les patients ne peuvent pas utiliser le type de colle généralement offert avec les faux cils puisque leur système immunitaire est trop fragilisé par la chimitiothérapie.

Puisqu'elle ne trouvait rien qui soit adapté à sa situation, elle a trouvé une solution: créer sa propre gamme de faux cils!

C'est ainsi qu'elle a créé les cils C-Lashes, en partenariat avec la marque de cosmétiques Eylure. Ils sont munis d'une large bande adhésive transparente qui n'affecte pas la peau fragile des personnes qui ont subi une chimiothérapie.

Codilia n'aurait jamais cru démarrer une petite entreprise. Au départ, elle a émigré en Angleterre lorsqu'elle avait 26 ans. Originaire du Zimbabwe, cette mère de deux enfants souhaitait devenir avocate. Elle a étudié très fort pour réaliser son rêve qui, malheureusement, a dû être stoppé par la maladie. 

Elle est allée à ses cours durant un moment, tout en travaillant et en s'occupant de ses deux enfants. Mais la mère célibataire a dû se résoudre à prendre soin elle et à faire passer sa santé au premier plan. 

D'abord en colère parce que la maladie l'empêchait de réaliser son rêve, Codilia a décidé de changer de voie en cours de route. Elle a reçu une bourse par l'intermédiaire d'un groupe de femmes d'affaires pour lui permettre de compléter une maîtrise en administration des affaires dans la même université. Et grâce à ses études en administration qu'elle est sur le point de terminer, elle possède maintenant les bases essentielles pour lancer sa gamme de faux cils pour les personnes cancéreuses. 

Elle avait d'abord créé les faux cils pour elle-même, parce qu'elle avait besoin de se sentir bien dans son corps, mais grâce au soutien de la compagnie Eylure, Codilia peut maintenant permettre à d'autres personnes de se sentir bien dans leur peau. Malgré la maladie, toutes ces personnes ont le droit de se sentir belles.

Bien candidement, elle a réalisé quelque chose de très important:

Les faux cils m'ont redonné la vie.

Codilia est en rémission depuis avril 2015 et elle se consacre maintenant entièrement à sa compagnie, sa famille et à procurer un peu de bonheur à toutes les personnes qui ont vécu la même chose qu'elle. 

Partager sur Facebook
3 3 Partages

Source: https://www.aufeminin.com/
Crédit Photo: Instagram / @c.lashbycody