Histoires : Cette spectaculaire mission de sauvetage canin permet à 200 chiens de sortir de leurs conditions de détention horribles
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Cette spectaculaire mission de sauvetage canin permet à 200 chiens de sortir de leurs conditions de détention horribles

Ces chiens étaient destinés à être vendus... ou pire encore.

Publié le par Trop Cute dans Histoires
Partager sur Facebook
189 189 Partages

Un organisme pour la sauvegarde des animaux a réussi un coup de maître tout récemment. 

Des membres de la Humane Society International (HSI) avaient été mis au courant de l'existence d'une ferme à chien à Hongseong, dans l'ouest de la Corée du Sud. Depuis 8 ans, le propriétaire maintenait des chiens de tout âge dans des cages exigues et rouillées, dans le but de les vendre comme animaux de compagnie ou bien pire encore... pour leur viande. Quelques activistes avaient visité la ferme au cours des dernières semaines, constatant l'ampleur des conditions cruelles dans lesquelles les animaux étaients placés.

Source image : Facebook / Humane Society International

Ils ont permis de sauver environ 200 chiens qui vivaient dans des conditions vraiment sordides. Plusieurs d'entre eux étaient visiblement affamés, maigres, leur pelage était emmêlé et certains étaient blessés ou déformés. Dans plusieurs cas, les sauveteurs ont remarqué que les bols d'eau des chiens étaient vides et que la nourriture se faisait rare. De nombreux animaux parmi ceux-ci avaient besoin de soins immédiats.

Et grâce à l'organisme, ces chiens seront envoyés en Amérique du Nord pour être adoptés par des familles aimantes. 

Parmi les captifs, on retrouvait des chiens de toutes les espèces, dont des chihuahuas, des corgis, des huskies, des Yorkshire terriers, des caniches, des Poméraniens, des Shih Tzus et des bouledogues français.

Source image : Facebook / Humane Society International

L'opération de sauvetage a d'ailleurs permis de fermer la ferme après de nombreuses négociations avec le fermier qui utilisait sa ferme pour produire des chiots qui seraient vendus, tandis que d'autres étaient destinés à des restaurants locaux.

La plupart des animaux étaient conservés à l'intérieur, dans des cages en mauvais état, tandis que les "chiens de boucherie" demeuraient à l'extérieur dans le froid et les intempéries. Et généralement, les chiens ne pouvant être vendus comme animaux de compagnie finissaient à l'abattoir.

Quelle cruauté!

Source image : Facebook / Humane Society International

De plus en plus de Sud-Coréens s'opposent à l'industrie de la viande à chien et des organismes comme HSI tentent d'aider les producteurs à se tourner vers d'autres solutions. Même les commerçants trouvent que la vente de viande de chien est de moins en moins rentable.

D'ailleurs, le propriétaire de cette ferme, un dénommé M. Lee, a déclaré avoir honte de faire ce métier. Toute sa famille s'était opposée à sa profession, mais il avait besoin d'argent pour subvenir à ses besoins. La fermeture de l'usine ainsi qu'un contrat signé avec l'organisme lui permettra de refaire sa vie autrement. L'homme espère maintenant devenir un agent de sécurité et utilisera le financement fourni par HSI pour suivre un cours d'initiation à l'informatique.

En entrevue à Daily Mail, un des activistes a déclaré:

Ces chiens souffrent aux mains de deux industries abusives, leur destin ultime dépend de s'ils valent plus cher comme animal de compagnie ou comme viande.
Ils commencent tous leur vie dans cet endroit déprimant et sordide, les quelques chanceux finissant par devenir un compagnon aimé alors que leurs compagnons de cage sont servis dans un restaurant, ou entrent dans une chaîne de vente aux enchères où ils sont vendus au prochain agriculteur pour produire des portées de chiots.

Source image : Facebook / Humane Society International

Et maintenant, grâce à eux, les 200 chiens sauvés se dirigeront vers les États-Unis et le Canada où ils seront mis en adoption par le biais de divers organismes.

Partager sur Facebook
189 189 Partages

Source: https://www.dailymail.co.uk
Crédit Photo: Facebook / Humane Society International