Histoires : La photo de cette chienne qui pleure dans sa cage est devenue virale et sa vie a totalement changé grâce aux réseaux sociaux
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

La photo de cette chienne qui pleure dans sa cage est devenue virale et sa vie a totalement changé grâce aux réseaux sociaux

Une triste réalité

Publié le par Trop Cute dans Histoires
Partager sur Facebook
2,154 2.2k Partages

On dit qu’une image vaut mille mots, et dans ce cas, c’est particulièrement vrai.

High Plains Humane Society, une organisation de protection des animaux située aux États-Unis, et ses bénévoles travaillent d’arrache-pied afin d’aider les chiens errants.

Bon nombre de chiens sans foyers se retrouvent dans des refuges dits « chenils de la mort », ceux-ci euthanasiant les animaux n’arrivant pas à se faire adopter, et ce, afin d’éviter la surpopulation.

Alors qu’un groupe de bénévoles procédaient à une ronde de nuit au Nouveau-Mexique, une vision les a profondément touchés.

Le regard attristé et fortement peiné de cette chienne déchire le cœur. C’est comme si elle lançait un appel à l’aide, de tout son corps, disant « Sortez-moi d’ici, je vous en prie. » Peut-être se rendait-elle compte que sa mise à mort était imminente.

Des larmes coulaient sur son visage et il était évident qu’elle était effrayée et triste.

L’organisation a décidé de publier la photo de cette pauvre chienne sur Facebook, espérant lui trouver un nouveau foyer et, heureusement, tout s’est bien passé pour elle par la suite. Sa photo est devenue virale et il n’a suffi que de quelques jours pour trouver à cette chienne une maison ainsi qu’une famille aimante, pour la vie.

Par chance, cette histoire se termine bien et elle a ce que tout chien mérite : une maison pleine d’amour. Cependant, les chenils de la mort sont une réalité bien trop présente. Chaque année, aux États-Unis, ce sont 3,9 millions de chiens qui sont recueillis dans des refuges et environ 1,2 millions d’entre eux sont euthanasiés.

 

Partager sur Facebook
2,154 2.2k Partages

Source: Laowl
Crédit Photo: Facebook