Vidéos : Cet hôpital recherche des bénévoles pour faire des câlins à des nourrissons nés de parents toxicomanes
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Cet hôpital recherche des bénévoles pour faire des câlins à des nourrissons nés de parents toxicomanes

Ces poupons méritent de vivre les premiers jours de leur vie dans les meilleures conditions possibles.

Publié le par Trop Cute dans Vidéos
Partager sur Facebook
1,871 1.9k Partages

Dans plusieurs hôpitaux, des bénévoles oeuvrent auprès des malades et des patients, petits et grands. 

Mais une catégorie de patients a besoin de soins particuliers dès les premiers jours de leurs vie: les nourrissons nés de parents toxicomanes. En effet, dès leur naissance, ces bébés peuvent présenter des symptômes de sevrage aux drogues comme l'héroïne et les opioïdes. 

Une bénévole nommée Nancy Stebler se rappelle d'une de ses petites patientes du programme Cuddler à l'Hôpital Magee-Womens de l'UPMC à Pittsburgh.

Source image : Capture d'écran Youtube / Inside Edition

En proie à des symptômes liés au sevrage de l'héroïne, le bébé était agité, se débattait et était inconsolable. Mais grâce aux câlins de de Nancy, elle a fini par se calmer. 

Source image : Capture d'écran Youtube / Inside Edition

Certains bénévoles vont bercer les bébés, les tenir dans leurs bras, leur chanter des berceuses et les consoler du mieux qu'ils peuvent.  Les mères de ces enfants ont consommé des drogues dures durant leur grossesse, provoquant des troubles physiques au moment de la naissance, puisqu'ils n'ont plus accès à cette substance en dehors du ventre de leurs mères. 

Et ces bébés ont grandement besoin de réconfort. Selon les études faites en milieu hospitalier, cela aiderait les bébés à mieux se rétablir. En effet, les poupons qui sont maintenus bien en sécurité dans les bras d'une personne durant un certain moment semblent avoir besoin de moins de médicaments et peuvent sortir plus rapidement de l'hôpital, de manière générale. C'est ce qu'a noté Maribeth McLaughlin, infirmière en chef et vice-présidente des services de soins aux patients de cet hôpital.

En les emmaillotant et en leur apportant cette sensation de confort et de sécurité, les bénévoles parviennent à consoler les enfants irritables en raison des symptômes de sevrage. 

Source image : Capture d'écran Youtube / Inside Edition

Dans cet hôpital, le programme Cuddler existe depuis 10 ans, mais il existe sous d'autres formes ailleurs. D'ailleurs, à l'hôpital de Winchester, dans l'État de la Virginie, le personnel hospitalier a remarqué que ce programme permettait aux bébés de séjourner moins longtemps l'hôpital, soit 21 jours en moyenne au lieu de 40.

Et en quoi consiste les symptômes de sevrage chez les nouveaux-nés? Il s'agit de ce qu’on appelle le syndrome d’abstinence néonatale. Les nouveaux-nés sont irritables, agités, pleurent beaucoup, tremblent ou sont aux prises avec des raideurs musculaires, ont des selles molles et ont du mal à digérer le lait, peu importe sa forme, en plus de vomir souvent et de souffrir d'une foules d'autres symptômes plus ou moins marqués. 

Évidemment, ces enfants reçoivent un certain nombre de médicaments pour améliorer leur sort, mais le réconfort apporté par les bénévoles semblent jouer un rôle de premier plan dans leur rétablissement. 

Source image : Capture d'écran Youtube / Inside Edition

Évidemment, il faut être prêt à voir des enfants qui vivent des choses difficiles dès les premiers jours de leur vie. Mais tous les bénévoles qui passent par ce programme ont le sentiment de faire une différence dans la vie de ces petits êtres. 

Si l'expérience vous intéresse, n'hésitez pas à communiquer avec l'hôpital de votre région.

Partager sur Facebook
1,871 1.9k Partages

Source: https://fabiosa.com
Crédit Photo: Capture d'écran Youtube / Inside Edition